J'ai dû boire un peu trop ce soir
Je n'ose pas quitter le comptoir
J'suis si bien sur mon tabouret
J'vois pas pourquoi je le quitt'rai
Le barman me fait signe comme ça
Ça veut dire, la sortie, monsieur, c'est là
Je n'sais pas c'que ça va donner
Mais je vais toujours essayer

J'vois bien les réverbères
Tiens, ils marchent deux par deux
Y' a pourtant rien à faire
Pour passer au milieu
J'ai dû boire un peu trop ce soir
Je crois que vous voulez savoir
Pourquoi je me suis enivré
J'vais essayer de me l'rap'pler

Voilà maintenant ça me revient
En rentrant chez moi, je me souviens
Y'avait plus personne à la maison
Mais juste un mot sur le guéridon
Adieu je m'en vais, ne m'attends pas
Et c'est ma femme qui m'écrit ça
Soudain me voilà parti comme un fou
Je marche au hasard, je vais n'importe où
Et je n'me rappelle plus combien
J'ai fait de bars américains

Voilà pourquoi j'ai bu ce soir
Que j'marche pas droit sur le trottoir
C'est pas la peine de vous moquer
Ça pourrait bien vous arriver
J'vois des gens qui m'regardent comme ça
En disant : hé bien mon vieux
Qu'est qu'il tient l 'copain là-bas, dis donc
S'ils savaient comme ça passe le temps
J'suis sûr qu'ils en f'raient tout autant

D'ailleurs j'ai moins de peine
Ça finit par passer
Mais tiens voilà la Seine
Qu'est ce que j'ai dû marcher
Ça m'donne soif de voir l'eau en bas
Mais vous m'faites les gros yeux , pourquoi ?
Je n'boirai plus après c'coup là
J'vous jure que c'est la dernière fois
J'vous jure que c'est la dernière fois

j'ai dû boire un coup de trop

Luc Barney

 


 

 

retour au sommaire

jeudi 14 février 2013