J'ai perdu ton joli goût ma chère
Cette nuit sous les étoiles
Et je ne sais plus trop quoi faire
Je me sens seul, je me sens sale
Et ça me fout un peu en l'air
D'être bon que pour les râles
Titubant sous les réverbères
Qui me rendent encore plus pâle

Toute la nuit bière sur bière
A la recherche d'un animal
Qui se laisserait faire
Pour qui ce serait égal
D'avoir un homme droit et fier
Ou un qui s'étale
Et qui jure contre la terre
Et la mer et les étoiles

Sans un regret, sans un adieu
Sans un soupir, sans un remords

J'ai perdu le goût de ta chair
Cette nuit après le bal
Et ça me fout le cul par terre
Dans les endroits un peu sales
Qui sentent si bon la bière
La bonne chaleur de l'animal
Qui se demande qui a salé la mer
Qui a sali la terre, ça t'est égal

Sans un regret, sans un adieu
Sans un soupir, sans un remords

LE CUL PAR TERRE

   Miossec


 

 

 

retour au sommaire

modifiée le 10 février 2013